Assemblée Générale du Club: rapport sportif de Fabrice

Publié le par Fabrice

Bilan sportif

Avant de passer au bilan proprement dit je tiens à remercier tout spécialement les bénévoles qui ont œuvré tout au long de la saison pour vous offrir une pratique conséquente, diversifiée et de qualité et qui je l'espère aura su, dans la mesure de nos disponibilités, de nos moyens et de nos compétences, vous satisfaire. Je remercie donc Frédéric D. , Laurent et Bernard pour leur implication, leur travail et leur dévouement.

Généralités sur le déroulement sportif de la saison :

Autant j'avais conclu mon bilan la saison dernière sur une note pessimiste autant cette année je souhaite souligner l'optimisme ambiant au sein du club.

En ce qui concerne le fonctionnement sportif j'ai dégagé en accord avec Frédéric et Bernard (pardon pour Laurent) les points suivants :

 

Points positifs

Points négatifs

- dynamique insufflée par les nouveaux entraîneurs diplômés ainsi que l'aide précieuse de Bernard pour assumer le créneau sans doute le plus compliqué ;

- Le stage natation hivernale qui a apporté éléments techniques et cohésion ;

- L'assiduité, l'engagement et la très bonne humeur des participants au séance natation ;

- Intérêt avéré des sorties «débutants » du samedi am en vélo ;

- Motivation pour les courses par équipes ;

- Variété des courses auxquels les adhérents ont participé ;

- Intégration réussie grâce à un bon état d'esprit des nouveaux adhérents : Benjamin, Matthieu, Philippe et particulièrement les filles : Sylvie, Céline, Lucy et Corinne.

 

- Section jeunes : malgré les réunions, les nouveaux créneaux et les objectifs fixés (pourtant peu ambitieux)

- Relativement faible participation aux séances càp du mardi → mais c'est en net progrès

- Très faible participation aux séances à thèmes proposées (enchaînements)

- Faible participation aux courses « club » proposés dans le calendrier d'entraînement.

Nous allons nous efforcer, autant que faire ce peu, de maintenir et d'améliorer les points positifs et de remédier aux points négatifs.

 

Les résultats :

Plutôt que de vous livrer un listing des différents classements et podiums des triathlètes du club, listing qui serait aussi court que pompeux j'ai décidé cette année de ranger les adhérents par catégories en fonction de leur accessit.

 

  • Les lauréats (→ ceux qui ont eu le loisir de grimper des marches)

Edmée LACHAT, tellement une habituée qu'on oublie qu'elle n'est pas vétéran. Autant de courses que de podiums ou presque et toujours avec le même sourire. Beaucoup de qualités chez cette jeune athlète et à mon sens une vraie fibre sportive. Encore bravo à elle qui cette saison encore a porté avec brio les couleurs du club.

Pauline MILLET, qui a partagé un podium avec Edmée.

 

Théo LACHAT qui finit 1er cadet Départemental grâce à sa régularité aux avant-postes dans les différentes compétitions auxquelles il a participé. Théo a mené parallèlement sa saison de triathlon et sa réussite scolaire avec la pugnacité que nous lui connaissons tous. Il sera sans doute difficile cette année pour lui de mener ces deux activités de front. Je lui souhaite beaucoup de courage et tout autant de réussite.

 

Sébastien BALONDRADE pour sa 3ème place au triathlon des neiges de Giron.

 

Les deux podiums de l'équipe vétérans : 3ème au sprint/équipe d'Echirolles et 2ème au LD/éq de Narbonne (mais j'y reviendrai plus tard).

 

  • Les prometteurs

Hugo ARRACHARD et Jonathan qui ont représenté dignement le club.

  • Les courageuses

Elles ont débuté ou presque cette année en triathlon. Elles ont été présentes avec leur super bonne humeur et leur sourire tout au long de la saison. Elles nous ont fait rire et presque pleurer à Narbonne. Elles se sont lancées des défis plein de courage qu'elles ont su mener à bien. Elles sont la preuve que quand on veut ben on peut. Elles ont fait tout cela sans nous briser les noix alors je vous demande d'applaudir bien fort Sylvie, Céline et Corinne.

 

  • Les courageux

Ils débutaient aussi ou presque, ils se sont également lancés le défi de participer pour leur début en triathlon à une épreuve difficile ( l'Alpe d' Huez) et tout cela aussi sans nous briser les noix félicitations à Hugo SCKITTEKAT et Sébastien ARANDEL.

 

  • Les vaillants

Ils sont quelques uns cette année a bénéficier du label « homme de fer ». Fred FIORINI, Nicolas TCHENG, Laurent TRINCAT et Manuel BOTHELO ont connu des fortunes diverses mais ont tous été au terme de l'aventure. Nous sommes un certain nombre dans l'assemblée à savoir à quel point il est difficile de préparer un ironman tout en assumant une vie familiale et professionnelle. Ils se sont sérieusement préparés sans pour autant devenir associales et neurasthénique. Cela mérite le respect. Encore bravo messieurs.

 

  • Le discret

Gaël JULLIARD a fait des triathlons et pas des simples. Il était présent à l'entraînement si, si je vous jure c'est vrai mais ne comptez pas sur lui pour qu'il vous en parle …

 

  • Les patients

Catégorie bien particulière et qui, vraisemblablement, souhaitons-le, n'existera plus à l'avenir, elle regroupe deux triathlètes à qui nous devons tirer un grand coup de chapeau : Cyrille DUMONT dont la persévérance n'a d'égal que son assiduité à l'entraînement et Bernard DUBOURG qui en ce jour béni de Septembre a réussi à se taire durant quelques heures. Ils ont longuement, patiemment, très gentillement et très courageusement accompagné Céline et Corinne dans leur périple catalan. Il n'existe pas à mes yeux plus belle preuve d'esprit d'équipe, d'esprit club. Alors en dépit du classement ou de la performance soyons en reconnaissant.

 

  • Le ressuscité

Après trois ans d'abstinence triathlètique, il a décidé de revenir pour se faire plaisir j'espère et pour nous donner un coup de main, aussi. Pour son retour, il a accepté de se coltiner 2 kms de bain de mer, 93 kms de selle et 21 kms de promenade en échasse mais sans les échasses et cela en compagnie d'un vieux briscard ronchon et aussi imprévisible que l'humeur d'une jouvencelle, un morpion surexcité par l'asphalte rutilant et dopé au gel overstim et un pseudo triathlète dont l'efficacité en càp est inversement proportionnelle à la tonsure qui orne son crâne.

Ce retour tant attendu aura eu entre autre mérite, celui de m'apporter une véritable révélation. Nous sommes quelques uns dans l'assemblée à nous souvenir l'avoir vu courir à 23 km/h en nous hurlant des borborygmes dans les esgourdes plus fort que s'il possédait un porte-voie, transformant ainsi le bucolique parc de Châteauroux en camp retranché pour GI. Ce gaillard, qui alors que je m'échine à porter une barrière lors de l'installation du parc à vélo, en porte quatre les pieds nus et au pas de course. Ce mutant, capable de participer à un raid en courant avec son VTT sur le dos, capable de boucler l'Annecylevienne à 20 de moyenne en écoutant Radio Nostalgie, capable de m'engueuler parce que paralyser d'effroi le voyant pisser le sang sous son casque, je lui suggère de s'arrêter. Cet individu de peu de mots, comme disent les poètes, dont le phrasé s'apparente étrangement à celui de l'ours dont il possède également les paluches... Oui mes frères et mes sœurs, en ce dimanche 3 Septembre 2011, sur les bords de la Méditerranée, telle Bernadette Soubirou dans la grotte, une lumière m'est apparue. Alléluia mes frères…. Loïc MARCHAND est un être humain, comme vous et moi il éprouve de la fatigue, de la douleur, de la lassitude. Comme vous et moi (enfin surtout moi ce jour-là), il est capable de dire haut et fort : « j'en ai plein le cul ça me fait chier ». Et ce n'était pas feint croyez-moi. J'ai vu son visage déformé par l'effort, ses jambes le lâcher, son courage s'effilocher. Et ce jour-là, cette lumière m'a donné la force d'aller au bout.

Oui Mesdames et Messieurs, Loïc MARCHAND est un être humain et il est de retour !!!

 

Je vous rassure à Vaulx-en-Velin tout est rentré dans l'ordre.

 

  • Les vieux

Le chapitre des anciens combattants et leur fait d'armes c'est encore bien enrichi cette saison.

Pour commencer, je me dois d'être impartial. Effectivement il me faut faire fi de quelques remarques éhontées, désobligeantes et erronées qui accompagnent les photos du blog pour vous annoncer qu'en dépit de sa morphologie de benjamin et de ses chevilles de petit rat de l'opéra, Frédéric DESCARREGA est bien champion du monde longue distance des vieux du club.

Notons que son capital point a fructifié avec l'aide de ses camarades de l' Équipe 1 (Loïc, Joël et Fabrice). A ce propos je souhaite ouvrir une petite parenthèse. J'ai eu ouïe dire ces derniers temps que cette équipe 1 était vieillissante, éreintée, fragile bref en bout de course. Alors messieurs les jeteurs de sort, les gougnafiers de l'équipe 2, sachez que de meilleure place que la 2ème je n'en connais qu'une seule : c'est la 1ère. Alors à vous de jouer !

Mais vous pouvez désormais être optimiste car Hervé JUNKER revient en forme et ne s'arrête plus systématiquement au stand Croix Rouge. Manu n'a pas l'intention de s'offrir une coupure avant 2025 et Butch Cassidy et le Kid semblent jouer un peu moins souvent à celui qui pissera le plus loin. Effectivement, Pascal paraît être capable de troquer le gêne du mulet contre celui de la sagesse et Fred A. admet ouvertement et sans sourciller que faire le tour du lac à 32 de moyenne c'est possible et agréable.

Bon rassurez-vous, ils auront oublié dès les premiers flocons de neige …

 

 

Ne vous méprenez pas, il faut y voir là une belle leçon de moral. Car si même les vieux ont des motivations pour progresser et des projets de gamins plein la tête, les plus jeunes peuvent alors s'en réjouir, prendre cela comme une leçon sans prétention et nous pouvons tous affirmer sans complexe que le Léman Triathlon Club se porte bien.

Publié dans général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article